lundi 9 février 2009

Saint-Anne la Pérade: capitale de la pêche aux petits poissons de cheneaux

Connaissez-vous la pêche aux petits poissons des cheneaux? A Saint-Anne la Pérade ou réside le père d'Olivier, la rivière est envahie de cabanes à pêche sur plusieurs kilomètre. Les gens viennent de loin pour cela (même du Japon, pour faire des sushis!).


Des cabanes à pêche, oui, mais pas comme nous les imaginons en France. Et comment imaginez-vous la pêche sur une rivière gelée? Avec un rond dans la glace? Et un esquimau sur une petite chaise? Bon, vous n'êtes pas ben ben loin! Mais comme il fait plutôt froid dans ce pays, ils construisent des petites cabanes autour des trous de glace!

Des centaines de cabanes sur la rivière attendent donc d'être louées pour pêcher! certains Québecois se louent une cabane, et en profitent pour pêcher en buvant de la bière toute la journée. Il faut savoir qu'ici, la bière, ils aiment ça!!! Sans vouloir froisser personne!


Voilà l'intérieur de l'une de ces cabanes: des bancs sont disposés devant un trou d'eau. Nous mettons dans l'eau une dizaine d'hameçons apprêtés de foie de lard. Et on attend patiemment que ça morde.



Tout le monde n'est pas capable d'être très patient. Je connais un blond barbu par exemple, qui ne peut s'empêcher de bouger tout le temps, toucher la ligne en permanence, taper du pied, ouvrir la porte... et j'en passe.

Pour conclure, en 2h de pêche, seul Ti-roge à réussi à pêcher un seul petit poisson. Ce n'était donc pas très fructueux. mais je suis bien contente d'avoir tenté l'expérience.

1 commentaire:

Lionel a dit…

Et une légende foutue en l'air, une ! Mois qui m'imaginais naïvement que nos amis québécois prennaient effectivement une petite chaise en bois et une ligne pour pécher autour d'un trou qu'il avait prélablement creusé au beau milieu d'un lac avec leur scie... Je suis déçu !!!
C'est pas très sport comme jeu.